"Il faut convaincre les gens de recourir à UNE commande intelligente"

wp-symposium
Lors du 14e symposium sur les pompes à chaleur, plusieurs experts ont montré pourquoi l'avenir est à l'utilisation intelligente de la pompe à chaleur

En plus d'être écologique, la pompe à chaleur est intelligente et contrôlable. C'est le message que l'Organisation flamande pour l'énergie durable (ODE, Organisatie voor Duurzame Energie Vlaanderen) a voulu mettre en avant lors du 14e symposium sur les pompes à chaleur, qui s'est tenu le 20 octobre. Plusieurs experts ont montré qu'une utilisation intelligente de la pompe à chaleur sera indispensable à l'avenir.

CENTRE DE DISTRIBUTION MARCKE
Le Symposium sur les pompes à chaleur a eu lieu dans le nouveau centre de distribution ultramoderne de Van Marcke à Aalbeke, en Flandre occidentale. Caroline Van Marcke, PDG de l'entreprise du même nom, a ouvert le symposium en présentant quelques faits sur la construction climatiquement neutre. Par exemple, une équipe de trois ingénieurs a passé un an à harmoniser intelligemment tous les systèmes du bâtiment afin d'obtenir la meilleure efficacité possible - un aspect souvent oublié dans un processus de construction, selon Van Marcke. Le bâtiment, qui comprend un champ BEO, un toit rempli de panneaux solaires et un système de traitement de l'eau, constitue la première étape de la mission de Van Marcke, qui souhaite transformer tous ses bâtiments en bâtiments respectueux de l'environnement.van marcke

une situation positive pour la POMPE À CHALEUR

Faisant référence aux inondations survenues en Wallonie l'été dernier, le coprésident de l'ODE, Luc De Smet, a déclaré dans son introduction que l'impact du changement climatique se fait déjà sentir chez nous. La nécessité de solutions neutres sur le plan climatique est évidente. "Il y a beaucoup de mouvement dans le secteur - il suffit de penser au compteur numérique et au tarif capacitaire. Ces derniers peuvent être positifs pour la pompe à chaleur et mettent l'accent sur l'autoconsommation."

De Smet a étayé ses arguments en faveur de l'énergie renouvelable en faisant valoir que nous ne contrôlons pas notre propre production d'électricité. Alors que c'est le cas avec la production renouvelable.

La technologie des pompes à chaleur est donc une étape essentielle vers la neutralité climatique. Le nombre d'installations dans notre pays ne cesse de croître.

Néanmoins, le coprésident a également critiqué le fait que, sur le plan politique, la réflexion à long terme est encore trop peu présente. "Une installation fossile qui est placée aujourd'hui durera certainement encore vingt ans. Nous avons besoin d'une feuille de route claire vers 2050 pour tous les acteurs, afin que l'utilisateur final prenne conscience de son rôle. Dans les nouveaux bâtiments, par exemple, trop peu de personnes optent pour une pompe à chaleur. Ce serait une bonne chose d'obliger à utiliser la chaleur renouvelable. Et le label A EPC est encore trop favorable aux installations fossiles. Réformez le label et concentrez-vous sur l'impact du CO₂, créez un label A+ qui n'est réalisable qu'avec de la chaleur verte."

"Appliquez le principe du 'pollueur-payeur' et imposez une taxation pour chaque nouvelle installation fossile"

De Smet a également cité le tax shift vert comme une étape politique essentielle. "Appliquez le principe du 'pollueur-payeur' et imposez une taxation pour chaque nouvelle installation fossile en fonction des émissions de CO₂ et de la durée de vie."

luc de smet
Luc De Smet, coprésident de l'Organisation pour l'énergie durable de Flandre

LE POTENTIEL DU COMPTEUR NUMÉRIQUE

Peter Van Strydonck, représentant partenariat chez Fluvius, a donné des précisions sur le compteur numérique. Selon lui, le compteur numérique est essentiel pour faire correspondre la consommation à la production locale d'énergie, réduisant ainsi la charge sur le réseau électrique. Et cela deviendra nécessaire, surtout avec l'introduction du tarif capacitaire en 2022.

Afin de mieux comprendre la situation et de proposer de meilleurs produits, les installateurs et les clients disposant d'un compteur numérique peuvent utiliser gratuitement le portail Fluvius. Bien sûr, une meilleure connaissance de la consommation et de la production ne signifie pas que l'une et l'autre sont forcément harmonisées. Un contrôle intelligent est donc tout aussi important. Parallèlement, les consommateurs ne voudront pas faire de compromis sur le confort. Il incombera donc aux professionnels de la construction de veiller à ce que tous les systèmes se 'parlent' entre eux.

Le gouvernement flamand a émis une prime pour encourager la commande intelligente: la prime Commande de Chaleur Electrique (SEW).

harmoniser PRODUCTION ET CONSOMMATION

Jürgen Van Ryckeghem, professeur et coordinateur de recherche du bachelier en gestion de l'énergie à Howest, a développé ce contrôle intelligent dans sa présentation. "Aujourd'hui, seuls 30% en moyenne de l'énergie produite sont utilisés dans nos propres installations. Cela doit s'améliorer. Les gens doivent avoir une meilleure idée de leur profil de consommation."

Dans le cadre du projet TETRA FlexiCap, le programme de bachelier étudie comment nous pouvons utiliser le compteur numérique pour répondre aux futurs problèmes de flexibilité et de capacité. Le fil conducteur: la commande intelligente.

"Les données sont le nouvel or", déclare Van Ryckeghem. " L'autoconsommation et l'autoproduction se contredisent, alors comment les optimiser pour qu'elles soient en phase l'une avec l'autre? ". La réponse se situe dans la commande intelligente et en temps réel."

Selon Van Ryckeghem, le compteur numérique nous oblige aussi à dimensionner différemment et plus intelligemment. "Il faut oublier le dimensionnement univoque de l'énergie solaire et de la consommation. Nous devons nous orienter vers des installations que nous optimisons pour une autoconsommation maximale. Chaque client est unique, bien sûr, et il s'agit donc d'évaluer correctement la situation. Par exemple, une famille qui ne consomme de l'énergie que le soir bénéficiera davantage d'une installation orientée vers l'ouest."

jurgen van ryckeghem
Jürgen Van Ryckeghem, professeur et coordinateur de recherche du bachelier en gestion de l'énergie à Howest

"Un contrôle intelligent sera nécessaire pour que le mariage entre l'énergie solaire et la pompe à chaleur reste rentable"

Van Ryckeghem a également cité la fonction 'smart grid ready' des pompes à chaleur comme solution pour un meilleur contrôle. "Une pompe à chaleur en fonctionnement standard ne suffit pas à maximiser sa propre consommation. Un contrôle intelligent sera donc nécessaire pour que le mariage entre l'énergie solaire et la pompe à chaleur reste rentable."

"Ne sous-estimez pas non plus l'optimisation pendant les intersaisons, c'est là que se situe le bonus de l'autoconsommation. Mais il faut convaincre les gens de se diriger intelligemment pour que la période de récupération devienne plus faisable." Le tarif capacitaire, qui permet de réduire davantage la facture énergétique grâce à une commande intelligente, est un facteur de motivation.

La communication intelligente entre les appareils est également un point d'attention important. Selon Van Ryckeghem, le défi réside dans la rapidité de ce processus. "Il est nécessaire d'anticiper, par exemple grâce à des modèles prédictifs, car une installation ne peut pas s'adapter en quelques secondes."

Dans tout cela, les professionnels du bâtiment doivent toujours considérer le sentiment de confort de l'utilisateur final comme une priorité. "Comment créer un bâtiment intelligent qui offre toujours un bon confort de vie? Voilà le défi."

La situation financière

Ruben Baetens, expert en politique énergétique chez 3E, a parlé argent et a présenté une carte montrant le temps de retour sur investissement d'une pompe à chaleur dans différents pays européens. "En Belgique, il est tout simplement impossible de récupérer une pompe à chaleur. Mais la réalité est un peu plus nuancée. Le concept de délai de récupération implique que le futur doit toujours être moins cher que le présent. Si nous pouvons offrir une alternative verte qui coûte autant qu'une solution fossile aujourd'hui, on peut la rendre obligatoire sans pénaliser personne financièrement."

fr
La relation toujours changeante entre les prix de l'électricité et du gaz naturel crée beaucoup d'incertitude. Source: 3E

Afin de démontrer l'impact de cette politique, Baetens a présenté 6 modèles de revenus différents (actuels et futurs) pour une pompe à chaleur d'une durée de vie de 20 ans, où le rapport entre le prix du gaz et le prix de l'électricité change constamment, par exemple en raison de la suppression du compteur inverseur, de la forte variation des prix de l'énergie ou d'un éventuel tax shift à l'avenir. Toutes ces décisions affectent le délai de récupération et créent une incertitude.

"Conclusion: ne prenons pas la politique d'aujourd'hui comme une référence pour faire une analyse de rentabilité. Sous-dimensionner une installation photovoltaïque parce que nous devons investir dans l'autoconsommation aujourd'hui, pourrait se révéler une mauvaise décision dans six mois."

TABLE RONDE
La table ronde entre Ruben Baetens, Jurgen Van Ryckeghem et Peter Van Strydonck a donné lieu à des discussions intéressantes. Quelques questions du public:

Comment convaincre le consommateur de choisir une pompe à chaleur?
" Toute maison a besoin de chauffage ", a répondu Baetens. "Une chaudière au mazout reste la moins chère. Mais nous devons faire comprendre aux gens que les combustibles fossiles sont limités. Et tout le monde sait que la politique peut changer rapidement. On peut miser sur les lenteurs du gouvernement et installer quand même une chaudière à gaz. Ou bien on peut supposer qu'il y aura bientôt un tax shift ou quelque chose de similaire, à la suite de quoi investir dans ce genre de chaudière ne sera finalement pas rentable."

La pompe à chaleur hybride est-elle une option intéressante, ou plutôt une demi-solution?
"C'est une question difficile", déclare Van Ryckeghem. "Nous ne devrions pas être radicalement contre le gaz. En effet, nous pouvons fabriquer du gaz vert et nous en aurons besoin pendant longtemps. Mais généralement, ce genre d'installation comprend déjà un système de chauffage par le sol, ce qui facilite le passage à une simple pompe à chaleur. Il s'agit donc d'un premier pas dans la bonne direction." Van Strydonck a également convenu qu'il peut s'agir d'une solution intermédiaire pour les rénovations.

"Je suis un peu plus radical sur ce point", a répondu Baetens. "Si vous décidez d'opter pour un système de pompe à chaleur, pourquoi opter pour une solution complexe, sachant que le gaz n'est pas non plus illimité? Le gaz vert est une bonne idée mais à condition de réduire la demande de gaz par un facteur 10. Il n'offre donc une issue que si 90% des gens passent à une pompe à chaleur. Cela ne fait que rendre la solution hybride plus complexe et plus coûteuse."

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Projecto 

Projecto utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.